Gespunsart est une commune française, située dans le département des Ardennes en région Champagne-Ardenne.

Gespunsart est un village implanté dans une clairière de la forêt des Ardennes, dans un ancien nid de rivière datant de millions d'années. Cette rivière empruntait l'actuel parcours de la Goutelle.

Ce village fait partie de la région Champagne-Ardenne à 15 kilomètres à l’est de Charleville-Mézières et à 4 kilomètres de la frontière belge.

La dénomination la plus ancienne, que l’on retrouve est celle de Gébuinsart (Gebuinisartum) c’est-à-dire le sart de Gébuin. Le nom de Gébuin est fort commun au moyen âge. On le trouve entre autres dans la chanson de Roland, parmi ceux des compagnons de Charlemagne.

Gebunisardum (1081), Gesprunsart (1264).

A quelle époque précise remonte Gespunsart. Ce sart de Gébuin, ce premier défrichement de la forêt, qui devait donner naissance à un bourg important ?

Nous devons renoncer à le savoir, faute de monuments contemporains. Mais ce qu’il nous est permis d’assurer, c’est que Gébuinsart existait déjà vers l’an 800 au temps de Charlemagne.

Au IXe siècle, ce petit coin des Ardennes paraît avoir été le théâtre d’une grande agitation et la mémoire populaire s’est plu à le peupler de légendes héroïques. Ce serait ainsi dans ces montagnes que se retirèrent les quatre fils Aymon, en lutte contre Charlemagne.

Gespunsart a connu une période de gloire grâce à ses clouteries entre la fin du XVIIIe siècle et début du XIXe siècle. En 1789 (année de la Révolution française) le village comptait 250 feux et 1 059 habitants, mais surtout 300 maîtres cloutiers et 325 compagnons, 27 maîtres voituriers et 28 compagnons, et encore 11 armuriers et 8 cabaretiers. Il y avait aussi un curé, un vicaire, un maître d’école, un notaire, un arpenteur royal, un chirurgien, une sage-femme, un receveur des traites foraines, un poste de douaniers et plusieurs gardes-forestiers.

En 1920, les préfectures relaient l’initiative de l’Union des grandes associations françaises pour l’essor national présidée par le Président de la République Raymond Poincaré : adopter un village sinistré. En Isère, les cantons de La Mure et Valbonnais se voient proposer Gespunsart. Entre 1920 et 1923, les villages de La Mure, Mayres, Savel et La Motte-Saint-Martin recueillent des fonds pour cette commune occupée par les Allemands. L’argent collecté servit à rétablir l’électricité, à restaurer l’église (cloches, orgues), les lavoirs et à élever un monument aux morts.

On dit que Arthur Rimbaud aurait été gardé en nourrice à Gespunsart.


Liste des maires successifs
PériodeIdentitéÉtiquetteQualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2003 novembre 2006 Gilbert Charbonelle DVD  
décembre 2006 en cours Dominique Deruisseaux DVD Réélu pour le mandat 2014-2020

Gespunsart a adhéré à la charte du Parc naturel régional des Ardennes, à sa création en décembre 2011.

En 2011, la commune comptait 1 097 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année.

  Évolution de la population
179318001806182118311836184118461851
1140 1196 1247 1441 1618 1907 1982 2100 2192
186618721876188118861891189619011906
2104 2147 2236 2224 1972 1822 1750 1834 1747
191119211926193119361946195419621968
1755 1514 1638 1538 1408 1136 1210 1299 1287
19751982199019992005200620102011-
1163 1176 1141 1125 1156 1153 1100 1097 -
 
Histogramme de l'évolution démographique

Personnalités liées à la commune

  • Jules Leroux (écrivain) : il a son premier poste d'instituteur à Gespunsart, qu'il nomme Bourimont dans son ouvrage Léon Chatry, instituteur
  • Bernard Marcotte, écrivain, a vécu un temps à Gespunsart
  • Yanny Hureaux, écrivain
  • Monseigneur Pierre-Louis Péchenard (1842-1920), né à Gespunsart, Évêque de Soissons, ancien recteur de l'Université catholique de Paris.
  • Camille Titeux, né à Gespunsart en 1910, député (1951-1958), président du Conseil général des Ardennes (1967-1973).

Lieux et monuments

  • La fontaine Malbrought, on ne connait pas son origine.
  • Splendide église Saint-Rémy du XVIIIe siècle à deux clochers. L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 1984.
  • Nombreux lavoirs.
  • Anciens moulins.
  • Ancienne gendarmerie.
  • La chapelle du Saint-Lieu et les trois croix.
  • Les brasseries Hellé.

Transport

  • L'ancienne gare de Gespunsart

Le village se trouvait sur la ligne de chemin de fer d'intérêt local de Nouzonville (Ardennes) à Pussemange (Belgique) du réseau des Chemins de fer départementaux des Ardennes.

Cliquez sur les vignettes.

brasserie chapelle clouterie fontaine Gare lavoir malbrought Jules Leroux maire

 

 

 

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Gespunsart de Wikipédia en français (auteurs)